Acromioplastie par arthroscopie

Vous avez de la difficulté à dormir à cause d'une douleur à l'épaule? Le simple fait de soulever une pinte de lait suffit à provoquer un malaise ? Les efforts de votre thérapeute n'apportent pas le soulagement escompté ? Certains cas nécessitent une arthroscopie pour décomprimer les tendons de l'épaule. Laissez-nous le soin d'évaluer la situation.

Acromioplastie par arthroscopie
Vue de face, épaule droite

Les douleurs les plus fréquentes de l'épaule sont reliées à une dysfonction des tendons autour de l'articulation (coiffe des rotateurs). Lors de l'élévation du bras, un frottement douloureux sous l'acromion peut entrainer de la dégénérescence et une inflammation de la coiffe des rotateurs (syndrome d'accrochage, tendinite de la coiffe, bursite sous-acromiale). L'inflammation peut être plus importante s'il y a présence de calcium (tendinite calcifiée). L'inflammation se propage quelques fois à toute l'articulation et provoque une ankylose invalidante de l'épaule (épaule gelée ou capsulite).

Lorsque le traitement dit conservateur par anti-inflammatoire, physiothérapie ou infiltrations stéroïdiennes échoue, il peut-être indiqué de procéder à une décompression sous-acromiale par acromioplastie. La chirurgie consiste à enlever une partie de la bourse sous-acromiale et d'amincir l'os de l'acromion à l'aide d'instruments et d'une caméra de la grosseur d'un crayon, introduite par de minuscules incisions de la peau de l'épaule. Cette chirurgie est appelée arthroscopie. Elle vise à diminuer le frottement des tendons de la coiffe sur l'acromion.

Prendre rendez-vous

Création Web par Kryzalid.net © 2010